HISTOIRE

Histoire

Cristian Miolo vient d’une famille de fermiers italiens. Sa passion pour la cuisine a commencé très tôt. À l’âge de six ans, il a appris à faire des pâtes avec sa grand-mère, avec les œufs fraîchement cueillis, encore chauds, du poulailler. Quand il avait 12 ans, il a commencé à pratiquer dans la cuisine des parents, devenus entre-temps des restaurateurs, après l’école. Il a travaillé comme assistant et cuisinier pendant toutes ses études. Après son bac en droit il s’est engagé dans sa carrière professionnelle. Mais sa passion pour la cuisine ne s’est jamais arrêtée. 

Comme toute sa famille, Cristian a découvert d’être intolérant au gluten. C’est ainsi qu’il a commencé à fabriquer des pâtes maison sans gluten. N’utilisant que des ingrédients biologiques. Test après test, ses pâtes sont enfin appréciées par son public le plus exigeant : ses trois enfants. Les pâtes miolo sont nées comme ça, en famille. 

Le tout premier concept du projet est venu à Cristian lors d’un burn-out professionnel sévère. Pendant la période de récupération, il s’est posé deux questions : qu’est-ce que j’aime vraiment faire ? Que puis-je faire de bien pour le monde dans lequel je vis ? Les pâtes, étaient la réponse. 

Après avoir défini l’objectif du projet – produire les meilleures pâtes sans gluten au monde dans le respect de l’homme et de l’environnement – Cristian a étudié la faisabilité du projet. Parallèlement, il obtient son diplôme de maître en production artisanale de pâtes en Italie. 

Puis, il a dépensé toutes ses économies pour acheter une machine à pâtes professionnelle et rechercher et pétrir les meilleures farines sans gluten, en Italie et en Belgique. Il a installé un petit atelier à l’arrière de la friterie d’un ami et il a commencé à faire goûter ses pâtes à ses amis et connaissances. Le succès est immédiat. 

Financée par une coopérative de crédit solidaire qui soutient l’alimentation durable, “miolo – pâtes fraîches biologiques sans gluten” ouvrira son atelier à Genval en avril 2020.